Comment se reproduisent les coraux ? Spoiler : comme les poules en pondant des œufs !

Planète
Temps de lecture :
4 minutes
6/9/23
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

La dernière fois, nous avions parlé de la symbiose qui existe entre les coraux constructeurs de récifs et différentes espèces marines. Pour rappel, le corail est à la fois animal, minéral et végétal et il vit en symbiose avec un bon nombre de petites bêtes ! 💙 Il y a par exemple, la zooxanthelle, une algue microscopique, le gobie jaune, un petit poisson, le poisson clown, plus connu sous le nom de “Némo”, l’éponge, pas celle pour faire la vaisselle hein, mais aussi l’herbier marin et les mangroves. Bref, le corail aime s’entourer des bonnes personnes ! 🙂

Pour continuer dans notre série sur les coraux, nous allons aujourd’hui parler de leur reproduction. Eh oui, les coraux se reproduisent ! Sans ça, comment pourraient-ils occuper à eux seuls près de 0,25% de la planète ? 🌍

Vous allez voir, les coraux ont deux manières de se reproduire. Allez, assez teaser, on passe à la suite ! 👉🏼

Maturité sexuelle des coraux : c’est la taille qui compte !

Avant toute chose, il nous semble important de préciser que les coraux ne sont pas matures sexuellement avant plusieurs années. Selon le livre “Biology and Geology of Coral Reefs, Volume II” écrit par deux scientifiques marins (Owen Arthur Jones & Robert Endean), les coraux atteignent leur maturité sexuelle lorsque la taille de l’ensemble de la colonie le permet. On vous explique ! 🙃

Lorsqu’une colonie de corail naît, elle concentre toute son énergie pour se construire et se développer. La reproduction à ce moment-là est donc le cadet de leur souci ! Les deux chercheurs nous apprennent également que chaque espèce de corail atteint sa maturité sexuelle plus ou moins tôt, mais qu’une fois atteinte, cette dernière dure des années.

Elle peut en revanche être interrompue par des événements divers et variés. On parle ici de facteurs biotiques (influence d’un être vivant sur un autre être vivant) et de facteurs abiotiques (influence du milieu sur un être vivant). On y reviendra plus tard ! 😊

En tout cas, on a beau dire que la taille ne compte pas, pour les coraux, c’est bel et bien le cas !

La reproduction sexuée des coraux ou l’effet de “neige à l’envers” ❄️

Les coraux, comme tous les animaux, se reproduisent de manière sexuée. Il existe en effet des polypes mâles, qui créent des gamètes mâles, c’est-à-dire des spermatozoïdes, et des polypes femelles, qui créent des gamètes femelles, c’est-à-dire des ovules. Sur une même colonie, il peut y avoir des polypes mâles et des polypes femelles. On dit alors que la colonie est hermaphrodite (elle possède les deux sexes). On considère aujourd’hui que  75% des coraux sont hermaphrodites ! 😌 Pour ce qui est des 25% restant, ils sont soit des colonies, soit des individus solitaires qui ne possèdent pas le même sexe.

La fécondation sexuée des coraux peut se passer de deux manières : 

Fécondation externe

Ponte des coraux

On parle de fécondation sexuée externe des coraux lorsque la rencontre entre le spermatozoïde et l’ovule a lieu en dehors d’un des deux polypes. Ce phénomène magnifique et grandiose se produit une à deux fois par an grand maximum ! Voici comment ça se passe : 

  • Les coraux d’une même espèce s’accordent pour pondre en même temps.
  • Les polypes mâles rejettent des spermatozoïdes dans l’eau.
  • Quelques secondes plus tard, les polypes femelles rejettent à leur tour des ovules.
  • La rencontre entre les deux se fait dans l’eau en dehors des deux polypes. 💙
  • Les gamètes mâles et femelles remontent à la surface et créent une sorte de tapis brun. C’est là qu’a lieu le processus de fertilisation
  • Une fois fertilisé, l’œuf devient une larve de corail qu’on appelle “larve planula”. Cette larve va être capable de nager pendant plusieurs jours à la surface de l’eau avant de s’installer sur un rocher dans les fonds marins et de se transformer en polype afin de donner naissance à une nouvelle colonie ! 🙂

💡 Pour voir en hiver cet effet de “neige à l’envers”, nous vous invitons à regarder la vidéo de Brut sur la reproduction des coraux de la Grande Barrière de Corail !

Fécondation interne

Fécondation d'un corail lors de la reproduction

La fécondation sexuée des coraux peut aussi être interne ! Le processus reste le même à la seule différence que le polype femelle ne rejette pas d’ovule cette fois-ci.

En effet, lors de la fécondation interne, le polype mâle va éjecter des spermatozoïdes et ces derniers vont nager jusqu’au polype femelle situé un peu plus loin. On parle alors de polype femme incubateur ! 😌

Une fois fécondé, la suite est la même : l’œuf est relâché, puis il remonte à la surface. La larve naît, puis elle nage pendant plusieurs jours avant de s’installer sur les fonds marins, de devenir un polype et de donner naissance à une toute nouvelle colonie.

👉🏼 La reproduction sexuée a plusieurs avantages : 

  • Elle permet d’étendre la présence des coraux dans les fonds marins.
  • Elle donne naissance à de nouvelles colonies.
  • Elle offre un brassage génétique que n’offre pas la reproduction asexuée.

Vous l’avez compris, les coraux peuvent aussi se reproduire de manière asexuée !

La reproduction asexuée des coraux ou le pouvoir de s’autoreproduire ! 💪

Les coraux ont un talent caché : ils peuvent se reproduire sans l’aide de personne. Cette reproduction asexuée, bien qu’elle ne soit pas volontaire, leur permet de se reconstruire et de continuer d’exister malgré les “agressions” externes auxquelles ils font face. 🙂

Concrètement, voici comment ça se passe : 

  • À la suite d’une “agression” externe, le corail peut se fragmenter
  • Ce fragment, composé de polypes vivants, peut donner naissance à une nouvelle colonie si les conditions (substrat, température de l’eau, etc.) de son nouveau milieu s’y prêtent.

Ces “agressions” externes sont influencées par deux types de facteurs : 

Facteurs biotiques

Les facteurs biotiques représentent l’influence des êtres vivants sur d’autres êtres vivants. On peut par exemple parler des prédateurs, des maladies transmises, de la présence de nourriture ou non, de l’action des Hommes sur un milieu, de la modification d’un environnement de vie par une autre espèce, etc.

👉🏼 Pour ce qui est coraux, nous pouvons facilement dénoncer l’action involontaire et volontaire des Hommes. Hausse des températures des eaux, acidification des océans, blanchiment des coraux, pollution des eaux, désire de restauration des récifs… Toutes ces choses représentent des facteurs biotiques qui peuvent entraîner la fragmentation des coraux !

Facteurs abiotiques

On parle de facteurs abiotiques pour parler de l’ensemble des facteurs physico-chimiques d’un écosystème qui vont influencer un ensemble d’êtres vivants. On peut, par exemple, citer l’ensoleillement, les températures, le vent, l’aération du sol, la salinité de l’eau, le relief, etc.

👉🏼 Pour ce qui est des coraux, les facteurs abiotiques qui peuvent entraîner leur fragmentation sont les suivants : courant marin, pH de l’eau, tempête, cyclone, richesse du substrat, relief des fonds marins, etc.

💡 Dès lors qu’une nouvelle colonie se crée, il faut de nouveau attendre quelques années avant qu’elle soit mature et qu’elle puisse, à son tour, se reproduire. 🙂

Coraux : assurer leur survie grâce à la reproduction sexuée et asexuée

Les coraux ont la capacité de se reproduire de manière sexuée (grâce aux polypes mâles et femelles qui composent une colonie) et de manière asexuée (grâce à la fragmentation). Ces deux méthodes de reproduction leur permettent d’étendre leur présence dans nos fonds marins. 🪸 Rappelons que ces petits animaux sont très importants pour nous puisque 25% des espèces marines et 500 millions de personnes dépendent des coraux pour vivre ! Pour les préserver, il est important d’agir afin de limiter les effets du réchauffement climatique

👉🏼 Moins d’importations, plus de consommation locale, moins de déchets, plus de recyclage, moins de voitures, plus de vélo, moins de viande, plus de protéines végétales… Ces petites actions peuvent sembler anodines, mais elles ne le sont pas pour les récifs coralliens ! 💙

Vivez l’aventure Pimpant à nos côtés !

Suivez-nous sur Instagram @pimpant.com
#QUEDUBON

Abonnez-vous à notre newsletter !

10% offerts sur votre 1ère commande !
Découvrez les coulisses, les nouveautés, apprenez-en plus sur la préservation de la planète et de ses habitants.
Inscription validée !
Oups ! Il doit y avoir une erreur dans votre adresse e-mail.