Comment choisir un chocolat responsable pour Pâques ?

Planète
Temps de lecture :
7 minutes
20/3/23
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

Chaque année en France, ce sont quelque 15.000 tonnes de chocolat qui sont englouties à Pâques. Une passion pour le chocolat résolument française qui n’a pas que des vertus ! En effet, derrière son côté gourmand et réconfortant, le chocolat soulève de nombreux enjeux sociaux et environnementaux ! Dans cet article, on vous partage nos bonnes pratiques pour apprendre à choisir un chocolat (vraiment) responsable 🍫.   

Pourquoi parle-t-on de chocolat “responsable” ?

Le chocolat dit “responsable” est issu du commerce équitable. Autrement dit, c’est un chocolat qui garantit de bonnes conditions de travail et de vie aux producteurs de cacao grâce à une rémunération juste.  

💡 Si la question de l’éthique se pose aujourd’hui dans le domaine du chocolat, c’est parce que la filière du cacao soulève de nombreux problèmes.  

Les enjeux sociaux et humains derrière la culture du cacao

Le principal problème de la filière du cacao ? Son caractère inéquitable ! En effet, le commerce mondial du cacao ne profite pas réellement aux producteurs, mais plutôt aux fabricants du chocolat ! La raison ? Le marché du chocolat est très concentré : autrement dit, il est contrôlé par une poignée de multinationales qui se partagent l’essentiel des ventes.  

👆 Pour faire simple, il y a les petits producteurs de cacao d’un côté (qui se comptent en millions), et une poignée de grandes multinationales de l’autre - qui contrôlent l’ensemble de la chaîne de création de valeur

👉 Conséquence : les petits producteurs de fèves de cacao sont obligés de s’adapter aux prix souhaités par les grands industriels… Ces prix de vente sont fixés à partir du cours du cacao, qui fluctue énormément. Résultats : il n’y a pas de marge de négociation pour les producteurs de fèves - la très grande majorité d’entre eux vit d’ailleurs en dessous du seuil de pauvreté.

Le travail des enfants : un véritable fléau 

Les producteurs de cacao ne sont pas rémunérés à leur juste valeur… mais ce n’est pas le seul problème lié à la cacaoculture

Pour information, sept pays produisent à eux seuls  88% du cacao exporté dans le monde : l’Équateur, le Brésil, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Cameroun et l’Indonésie. Parmi ces pays, la Côte d’Ivoire est de loin celui qui possède le plus gros marché, en totalisant 40% des exportations du cacao à travers le monde.

 Oui, mais voilà : la Côte d’Ivoire se distingue, avec le Ghana, par un problème majeur : ils font travailler les enfants. On estime à 1,56 million le nombre d’enfants obligés de travailler sur des exploitations de cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana.

Quelques chiffres concernant le marché du chocolat : 

  • Le marché mondial du chocolat rapporte 100 milliards de dollars par an
  • 6 multinationales (Mars, Ferrero, Mondelez, Hershey, Lindt et Nestlé) se partagent à elles seules 40% de la production mondiale du chocolat
  • 5 millions de producteurs extraient le cacao à travers le monde. 
  • L’Afrique concentre 67% de la production mondiale du cacao, loin devant l’Amérique du Sud (17%) et l’Asie (15%). 
  • La Côte d’Ivoire et le Ghana sont les deux plus gros producteurs de fèves de cacao. La Côte d’Ivoire compte environ 1 million de producteurs de cacao. Cette industrie fournit des revenus à 20% de la population ivoirienne.  

💡 Bon à savoir

L’Organisation mondiale du Cacao (ICCO) a été créée en 1973 dans le but de réguler les fluctuations du cours du cacao. 

Culture du cacao : quel impact sur l’environnement ?

Le principal problème que pose le cacao sur l’environnement, c’est sa culture massive qui implique de défricher des forêts vierges (à l’origine non exploitées ni défrichées par l’Homme).

Problème : cette culture intensive implique de multiplier les surfaces exploitées (c’est le seul moyen de répondre à la demande croissante de l’Occident). La conséquence, vous la devinez : plus on défriche, plus la déforestation s’accélère… bouleversant au passage l’équilibre de la faune et la flore. En Côte d’Ivoire, 208 espèces animales sont en voie d’extinction - dont l’éléphant, véritable emblème du pays. 

📌 À retenir

 En 1900, 100 000 tonnes de fèves de cacao étaient récoltées par an à travers le monde. En 1990, on en comptait 2.5 millions… et en 2019, 5.6 millions ! 

 
À quoi reconnait-on du chocolat responsable ? 

Il existe aujourd’hui de nombreux labels et certifications aisément identifiables permettant d’affirmer qu’un chocolat est éthique, responsable et/ou biologique. Leur rôle ? Garantir que la marque qui commercialise le chocolat a respecté un certain nombre de critères et un cahier des charges strict.  Parmi les labels les plus connus, on peut citer : 

  • Fairtrade/Max Havelaar : fondé en 1992 par l’ONG Max Havelaar France, ce label garantit que la culture, la transformation et la commercialisation des produits ont respecté des normes économiques, sociales et environnementales strictes.

  • Le Symbole des Producteurs paysans (SPP) : ce label a été créé dans le but de valoriser les produits équitables issus de l’agriculture paysanne. Sa particularité ? Il appartient à des organisations de petits producteurs.

  • World Fair Trade Organization : Pour bénéficier de ce label, il faut respecter les 10 principes du commerce équitable établis par ce dernier (et exclure ainsi le travail des enfants, payer un prix équitable, respecter l’environnement…).

  • Fair For Life : Établi par l’organisme de certification indépendant Ecocert, ce label certifie qu’un produit possède un prix d’achat équitable supérieur au prix du marché, qu’il offre une certaine protection aux producteurs, leur assure des conditions de travail décentes, favorise leur autonomie… tout en garantissant des méthodes agricoles respectueuses de l’environnement.

  • Le label français Agriculture biologique ainsi que le label bio européen Eurofeuille garantissent, quant à eux, un mode de production et de transformation respectueux de l'environnement, du bien-être animal et de la biodiversité.

💡 Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive. 

Comment choisir du chocolat responsable pour Pâques ?

Vous avez repéré un des labels cités plus haut sur une tablette de chocolat ? Parfait ! Il s’agit donc d’un achat sûr. Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave. Vous pouvez faire un travail de recherche par vous-même pour en savoir plus sur les méthodes de fabrication du produit que vous convoitez.

Il s’agit avant tout de se poser les bonnes questions 👇

  • Est-il mentionné que le chocolat est d’origine biologique ? A-t-il été conçu dans le respect de la nature et l’environnement, avec des méthodes durables ? 
  • Le chocolat est-il garanti sans colorant, sans arôme artificiel, sans OGM ? Retrouve-t-on de l’huile de palme dans la liste de ses ingrédients ?
  • Qu’en est-il des fournisseurs de la marque et de leur engagement social et environnemental ? Ont-ils un impact négatif sur les communautés locales (déforestation, travail potentiel des enfants, conditions de travail indignes ?) 
  • La marque a-t-elle mis en place une charte éthique mettant en avant ses valeurs et engagements ? 
  • Qu’en est-il des packagings ? Sont-ils écoresponsables et composés d’emballages naturels, recyclés et/ou recyclables ? La marque s’inscrit-elle dans une démarche zéro déchet ?
  • Que sait-on de la rémunération des producteurs ? Le contrat qui les lie à la marque est-il précaire ? 
  • La fabrication du chocolat est-elle locale (faite en France, même si le chocolat vient de loin) ? Est-elle artisanale ? 

Les réponses à ces questions devraient vous donner une idée précise quant au caractère responsable du fabricant de chocolat. 

Quelles sont les marques qui proposent du chocolat éthique et écologique ? 

Voici une sélection de marques de chocolat responsables que l’on peut aisément retrouver en grande surface ou en boutique bio - là encore, la liste n’est pas exhaustive 👇 

  • Ethiquable : À la fois bio, équitable et travaillant en direct avec les producteurs, cette société coopérative offre de nombreuses garanties ! En prime, ce sont les salariés qui détiennent le capital de l'entreprise. On ne peut pas faire plus vertueux.

  • Artisans du monde : Plus qu’une marque, il s’agit d’un réseau associatif qui rassemble plus de 3000 bénévoles. Leur mission ? Promouvoir le commerce équitable - via la vente de produits bien sûr, mais aussi en réalisant des campagnes d’opinion, en éduquant le grand public via des animations pédagogiques, des conférences, des formations…

  • Alter Eco : une entreprise française dédiée à l'importation et à la distribution de produits bio issus du commerce équitable.

  • Kaoka : Spécialiste du bio équitable depuis 30 ans, ce fabricant de chocolat n’a qu’un seul mot d’ordre : permettre aux producteurs de cacao de vivre de leur activité décemment - en leur garantissant notamment des partenariats à long terme.

  • Grain de Sail : La mission de cette entreprise pas comme les autres ? Se fournir en café et cacao de grande qualité, à l’autre bout du globe… le tout, en limitant au maximum leur empreinte carbone. Comment ? En se déplaçant en voilier cargo ! Les matières premières transportées ont ainsi un impact limité sur l’environnement. Il reste toutefois dommage que la marque ne communique pas assez sur sa collaboration avec producteurs de fèves. On sait qu’ils sont basés en Amérique latine, mais rien n’est dit sur leurs conditions de travail, leur rémunération...

⚠️ Attention 

Un chocolat “bio” et un chocolat “équitable”, ce n’est pas la même chose ! Un chocolat peut être d’origine biologique sans toutefois garantir une rémunération juste aux producteurs, et inversement. 

💡 Sur les 7 kg de chocolat mangés annuellement par un(e) Français(e)s, seuls 34 grammes sont issus d’un commerce équitable. 

Comment choisir du chocolat responsable pour Pâques, en conclusion 

Comme on l’aura vu, le cacao fait partie des matières premières mondialisées qui, comme le café ou le sucre, profitent moins aux pays producteurs qu’aux régions qui les consomment.  

Et si Pâques était l’occasion de soutenir des marques responsables, qui ont à cœur d’offrir une rémunération juste à leurs fournisseurs ? C’est une excellente manière de se délecter de bons chocolats sans culpabiliser ! 😋

Mini Jeux de Noël

[E-book] Découvrez pas à pas le recyclage du plastique avec vos enfants !

Recevez gratuitement la Recyclopédie dans votre boîte mail. Un e-book de 25 pages dédié au recyclage, de votre poubelle jaune jusqu'à la seconde vie de nos déchets. Découvrez une information simplifiée et illustrée, mettez en pratique vos connaissances lors de quiz et d'activités à réaliser avec vos enfants.
Prénom :
Email :
Merci ! Inscription bien reçue !
Oups ! L'adresse semble incorrecte.

Vivez l’aventure Pimpant à nos côtés !

Suivez-nous sur Instagram @pimpant.com
#QUEDUBON

Abonnez-vous à notre newsletter !

10% offerts sur votre 1ère commande !
Découvrez les coulisses, les nouveautés, apprenez-en plus sur la préservation de la planète et de ses habitants.
Inscription validée !
Oups ! Il doit y avoir une erreur dans votre adresse e-mail.