3/4 des Français veulent travailler dans une entreprise qui se soucie du climat 🌍

Planète
Temps de lecture :
3 minutes
16/5/24
Toi aussi t'as envie de changer le monde sans sacrifier ton plaisir ? Rejoins Juliette pour supprimer le plastique à usage unique de nos maisons !

85% des actifs se disent préoccupés par le changement climatique et la situation environnementale. 1 actif sur 5 se considère même “anxieux ou angoissé par l’avenir”. D’ailleurs, cette anxiété touche plus les moins de 30 ans (28%, contre 18% pour les plus de 50 ans).

Ces chiffres assez parlants viennent d’une enquête réalisée par l’institut Elabe pour l’Unédic. Cette dernière traite du “travail en transitions” et a été menée auprès de 2003 actifs de 18 ans ou plus vivant en France métropolitaine.

On le savait déjà, le changement climatique a des répercussions sur le quotidien des Français. Chaleurs extrêmes, restrictions d’eau, feux de forêt, pénurie alimentaire, inflation… Les conséquences sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus fréquentes. Difficile, donc, de fermer les yeux sur ce qu’il se passe dans le monde !

Ce qu’on savait moins en revanche, c’est que le réchauffement climatique a également des répercussions sur la vie professionnelle des Français. Ainsi, 16% des actifs trouvent que leur condition de travail se dégrade à mesure que les températures montent et que les glaciers fondent. ☀️ Si bien qu’aujourd’hui, “62% des actifs voient dans l’engagement écologique d’une entreprise un motif qui les inciterait à y postuler.”

Alors, pour allier convictions personnelles et professionnelles, ¾ des Français souhaitent travailler pour une boite qui se soucie du climat et de l’avenir de la planète ! 🌍

Pourquoi travailler dans une entreprise soucieuse de l’environnement ?

Pour contribuer à la protection de la planète à la maison et au travail 🌍

Selon l’enquête Unédic, “7 salariés sur 10 jugent qu’un engagement actif de leur entreprise en faveur de la protection de l’environnement les inciterait à y rester durablement.” Voilà un chiffre qui nous montre que les engagements environnementaux des entreprises sont un critère de choix pour plus de la moitié des Français. 💪

👉 En même temps, on les comprend ! Travailler dans une entreprise engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique (peu importe à quelle échelle) permet, quand on est soi-même engagé, de ne pas se sentir en déconnexion avec son travail.

D’ailleurs, les efforts faits par les entreprises sont de plus en plus nombreux : 

  • Livraisons plus écologiques avec des emballages écoresponsables.
  • Installations de bornes pour recharger les voitures électriques sur les parkings.
  • Réduction de la consommation d’énergie : plus d’enseignes lumineuses, lumières coupées la nuit dans les bureaux, etc.
  • Mise en place du télétravail (donc moins de trafic routier, donc moins de pollution).
  • Recyclage des déchets (ok, ça paraît évident mais, votre entreprise dispose-t-elle de poubelle de tri ?).
  • Compensation des émissions de CO2 en via des engagements environnementaux.
  • etc.

Toutes ces actions pèsent dans la balance. Et ça pèse aussi dans les sondages ! En effet, toujours selon la même enquête, les actifs identifient les entreprises comme étant les deuxièmes acteurs les plus importants dans la transition écologique. 🌱 En premier, ils placent l’État et en troisième, les citoyens (donc, eux-mêmes).

💡 Saviez-vous que les banques françaises font partie des plus gros financeurs des énergies fossiles ? Rien qu’entre 2016 et 2021, les banques françaises ont investi plus de 317 milliards d’euros dans le gaz et le pétrole ! Dans le top 3 ? Le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel et la Banque Postale.

Pour évoluer et se former continuellement 💪

Pour que la transition écologique soit pérenne, elle ne peut se faire sans une transition sociale. Cette dernière consiste à donner à tous les mêmes chances de s’engager dans la protection de l’environnement.

💡 On l’oublie souvent, mais tout le monde ne vient pas du même niveau social. Les différences de moyens et d’éducation font les différences de préoccupations des uns et des autres. Un salarié évoluant dans une famille aisée n’aura pas les mêmes préoccupations qu’un salarié évoluant dans une famille modeste. C’est tout à fait normal !

Pour pallier ça, les entreprises doivent, en interne, organiser des réunions ou des séminaires afin de former leurs employés aux bonnes pratiques. D’ailleurs, ce n’est pas le panel d’actifs interviewés qui dirait le contraire puisqu’ils sont 1 sur 5 à juger “indispensable” d’avoir des bonnes connaissances sur les enjeux environnementaux. 🌍 52% d’entre eux y voient même “un bonus (...)” et 45% estiment que les formations professionnelles à cet égard sont insuffisantes.

👉 Les entreprises qui ont les moyens (pas seulement financiers) doivent aider leurs salariés à acquérir une “culture écologique”. Pour le bien de leur entreprise, surtout depuis l’instauration du “Bilan GES” en 2012, mais surtout pour le bien de la planète. 

Découvrez les coulisses de Pimpant, startup engagée pour l'environnement

JE TESTE

Pour être bien dans ses baskets 🙂

Être salarié d’une entreprise qui va à l’encontre de ses convictions ? Très peu pour les actifs Français !

👉 44% d’entre eux estiment que des pratiques allant à l’encontre de la transition écologique pourraient justifier leur départ de l’entreprise.

👉 48% estiment même que le non-engagement environnemental d’une entreprise est une raison de ne pas y postuler.

Une autre étude sur le bonheur au travail datant de 2020, réalisée par Microsoft et Opinion Way, nous apprend d'ailleurs que de plus en plus de Français sont en quête de sens dans leur travail. Trouver du sens dans son travail, c’est être heureux dans sa vie professionnelle et donc dans sa vie privée. 91% des interrogés s’accordent d’ailleurs pour dire que “le bonheur au travail à un impact sur le bonheur personnel, et inversement” !

À travers cette étude, on apprend aussi que les actifs sont 40% à être heureux dans leur travail, car ils se sentent utiles à la société grâce à lui. 🙂

Il semblerait bien qu’avoir une politique RSE rondement menée soit la nouvelle condition pour pouvoir recruter !

 "Et si tout finissait bien ?” ✨

Via cette étude, nous comprenons bien que les Français se soucient de l’avenir de la planète, mais aussi du leur ! D’ailleurs, si tout le monde y mettait du sien (État, entreprises, collectivités locales, citoyens, Union Européenne, etc.), nous pourrions, d’ici à quelques années, vivre dans un monde totalement différent de celui que l’on connaît actuellement. 🙂

C’est ce qu’à imaginer l’auteur et enseignant britannique en permaculture Rob Hopkins dans son livre "Et si... on libérait notre imagination pour créer le futur que nous voulons ?”. Dans l’introduction de son livre, l’enseignant nous parle d’un monde utopique qui semble être à des milliers d’années de ce que nous vivons actuellement !

Dans sa société, les salariés travaillent moins à la fois pour profiter de leur vie, mais aussi pour passer du temps de qualité avec leur enfant. Ce nouveau fonctionnement “a permis de réduire de manière tangible les niveaux de stress de toute la population active”.

Du côté de l’école, les jeunes profitent aussi de plus de temps libre durant lequel ils ont la possibilité d’acquérir “des compétences utiles qui leur permettront de vivre leur vie comme ils l’entendent”. Cette dernière n’est par ailleurs plus basée sur un système d’évaluation permanent qui peut mettre à mal les enfants en difficultés.

Dans la société fictive que dépeint Rob Hopkins, les hypermarchés ont laissé place à “diverses petites entreprises agroalimentaires” et locales. Dans cette société, la biodiversité a toute sa place : jardins partagés, oiseaux, petits animaux, fleurs… 🌱 Ça grouille dans tous les sens pour le grand bonheur des piétons et des cyclistes. Car, oui, les voitures ne sont plus le mode de transport préféré des citoyens. Ces évolutions positives permettent au protagoniste de se coucher “avec le sentiment que l’avenir est riche de possibilités”.

En somme, un monde bien loin du nôtre dans lequel le niveau d’anxiété des citoyens est certainement anecdotique. Alors, et si tout finissait vraiment bien ? ✨

Vivez l’aventure Pimpant à nos côtés !

Suivez-nous sur Instagram @pimpant.com
#QUEDUBON

Abonnez-vous à notre newsletter !

10% offerts sur votre 1ère commande !
Découvrez les coulisses, les nouveautés, apprenez-en plus sur la préservation de la planète et de ses habitants.
Inscription validée !
Oups ! Il doit y avoir une erreur dans votre adresse e-mail.