Mousse & Savon : la mousse rend-elle vraiment plus propre ?

Santé
Temps de lecture :
10 minutes
7/6/21
On a tous le droit de savoir ce que l'on met sur notre corps ! Produits d'hygiène, lessive, produit vaisselle... l'équipage de Juliette démystifie la cosmétique

Comme vous le savez sans doute, chez Pimpant, on adore expliquer les concepts complexes 🔎, déconstruire les mythes et les a priori. Et aujourd’hui, on s’attaque à une question de taille : la mousse rend-elle plus propre ? Vraie question. Parce qu'il faut dire que les grandes marques de gels douche nous promettent souvent mousse et merveilles : douceur et hydratation, senteur gourmande et plaisir décuplé sous la douche, notamment grâce à une texture onctueuse… 🧼

Qu'on se le dise : un bain ou une douche qui mousse, c’est toujours agréable et réconfortamnt. Mais est-ce que ça permet de mieux nettoyer ? Rien n’est moins sûr. Dans cet article, on vous explique tout : l’origine de la mousse savon, les différences entre un savon classique et un savon naturel et, bien entendu, le rôle de la mousse ! Prêt.e à démystifier l’univers de la mousse ? 🧐


Pourquoi mon savon, shampoing ou gel douche mousse-t-il ? 🧼

Comment expliquer les propriétés moussantes du savon, et à quoi servent-elles ? 

La mousse, concrètement, c'est quoi ?  

Comme expliqué par le Larousse, la mousse est un “milieu formé à l'interface d'un liquide et d'un gaz par une phase continue liquide dans laquelle est dispersée sous forme de cellules une phase gazeuse.” 

D'ailleurs, vous l'avez sans doute déjà remarqué en analysant la mousse de votre gel douche ou savon préféré : elle se compose essentiellement de bulles d'air entourées d'un film liquide. Autrement dit, la mousse, c’est de l’émulsion d'air dans de l'eau, un amas de bulles très léger - puisqu’à l'intérieur, il y a plus de gaz que de liquide. Ces bulles se forment grâce aux molécules présentes dans le savon. 

💡  Pour rappel, on parle d’émulsion quand on disperse un liquide en fines gouttelettes dans un autre liquide, dans lequel il est insoluble.

Quel ingrédient permet au savon de mousser ? 

Penser que la mousse suffit à laver, c’est une idée reçue qui a la dent dure ! Mais en réalité, il s’agit d’une fausse croyance ⚠️. 

Si tout ce qui mousse lavait, alors on pourrait se doucher avec de la mousse à raser, du champagne ou la mousse des boissons gazeuses… Bien évidemment, rien de tout ça ne saurait nettoyer notre peau et la délester de ses impuretés.  

Mais d’où vient la mousse du savon, du coup ? 

Il faut savoir qu’un savon ou gel douche mousse en grande partie grâce aux tensioactifs qu'il renferme. Indispensables à la fabrication cosmétique, ces molécules permettent de stabiliser une émulsion et de l’homogénéiser. Car rappelons-le, une émulsion cosmétique est toujours composée de deux liquides qui ne peuvent se mélanger, comme l’eau et l’huile. On parle alors de phase aqueuse et de phase grasse.

------- 

💡 Bon à savoir  

Un savon à la composition naturelle mousse beaucoup moins qu'un savon à la composition synthétique. Composé d’ingrédients naturels, notamment d’huiles végétales saponifiables comme l’huile de coco, les savons naturels et artisanaux produisent en général une légère mousse.

------- 

Quel est le rôle des tensioactifs ?

Les tensioactifs ont de nombreux pouvoirs : ils permettent notamment de créer de la mousse, comme vu plus haut, mais aussi de nettoyer et mouiller la peau. En outre, cet ingrédient permet d'abaisser la tension superficielle de l'eau (il s’agit d’un “mur d’eau” résistant composé de molécules d’eau très liées entre elles). Résultat ? La pénétration du gaz est facilitée !  

Grosso modo, quand on ajoute des tensioactifs dans l’eau, le lien qui unit les molécules entre elles est plus faible, ce qui permet à l'air de pénétrer le liquide. Ce phénomène est très bien expliqué dans cette vidéo Youtube, avec notamment l’exemple incontournable de la fameuse aiguille qui flotte dans l’eau ! 

💡  Les tensioactifs les plus moussants et détergents sont appelés "tensioactifs anioniques".


Notre gel douche familial naturel prend soin de la peau et de la planète, tout en douceur ! 

JE TESTE

Zoom sur le Sodium Laureth Sulfate, tensioactif au pouvoir moussant important


Lui, c’est un peu la star des tensioactifs. Appartenant à la famille des (très décriés) sulfates, on le retrouve dans de nombreux cosmétiques pour la douche et le bain, ainsi que les produits d’hygiène et les produits de nettoyage industriels. La raison de son succès ? Son pouvoir détergent et moussant… Mais aussi son prix, qui en fait un ingrédient particulièrement accessible !

Le revers de la médaille : eh bien, c’est que c’est loin d’être un cadeau. 

  • D’abord, parce qu'il est hyper agressif. Le Sodium Laureth Sulfate est connu pour irriter la peau et l’assécher. Car ce tensioactif ne se contente pas de laver la peau… Il la décape et peut aller jusqu’à détruire une partie du film hydrolipidique protecteur présent à la surface de l’épiderme 🤕. Il peut même provoquer des dermatites de contact, agresser les muqueuses, donner des aphtes, affecter les voies respiratoires… Pour les peaux sensibles ou sèches qui ont besoin d’un bon hydratant, c’est l’ennemi public n°1.

  • Et ça ne s'arrête pas là... Car le Sodium Laureth Sulfate n’est pas le composant le plus écofriendly qui soit… Lorsqu’il se dégrade, ce tensioactif se transforme en composés cancérigènes et toxiques ! Résultat : il peut porter atteinte aux organismes aquatiques (notamment du fait de sa présence dans les eaux usées domestiques et industrielles). 

------- 

📌   À retenir 

Pour apprendre à démasquer le Sodium Laureth Sulfate dans la liste INCI de vos produits, c’est simple. Il suffit de guetter une de ces mentions : 

  • Sodium lauryl sulfate (SLS) 
  • Sodium laureth sulfate 
  • Ammonium lauryl sulfate 
  •  Sodium lauryl sulfoacetate 
  •  Sodium myreth sulfate

Si vous démasquez un de ces composants sur un produit, c'est simple : FUYEZ. 

A ce stade de l'article, vous vous questionnez sûrement sur la composition de notre gel douche entièrement naturel ? Eh bien la voici :

  • Bétaïne de cocamidopropyle & Cocoyl glutamate de sodium : ce sont des tensioactifs d’origine naturelle qui permettent de nettoyer et de faire mousser votre gel douche
  • Sucre de canne blond BIO : il permet d’adoucir la peau
  • Gomme de xanthane : c’est un agent gélifiant d’origine naturelle qui permet de donner de la consistance à votre gel douche, pour éviter qu’il ne vous file entre les doigts
  • Sorbate de Potassium et Benzoate de Sodium : ce sont les conservateurs de la formule. Ils permettent de la préserver dans le temps des moisissures et des bactéries…
  • Parfum : créé spécialement pour Pimpant et 100% d'origine naturelle.
  • Acide citrique… (comme dans le jus de citron !) : il stabilise le pH de la formule pour qu’elle reste stable dans le temps


Voici la liste INCI telle qu'on peut la lire sur l'emballage :

Cocamidopropyl Betaine, Sodium Cocoyl Glutamate, Sucrose, Xanthan Gum, Potassium Sorbate, Sodium Benzoate, Parfum (Fragrance), Citric Acid

------- 


Quels tensioactifs trouve-t-on dans les cosmétiques naturels ? 🌱

Avant de répondre à cette question, récapitulons les différents types de tensioactifs que l'on peut retrouver aujourd’hui dans les cosmétiques :

  1. les tensioactifs anioniques : ils sont souvent présents dans les détergents, les produits d’hygiène, les agents moussants… Le Sodium Lauryl Sulfate appartient à cette catégorie.

  2.  les tensioactifs cationiques : comme ce sont de bons bactéricides ou bactériostatiques, ils sont souvent utilisés dans les désinfectants médicaux, industriels ou domestiques.

  3. les tensioactifs amphotères : qu’on retrouve dans les produits cosmétiques et pharmaceutiques - ils sont beaucoup moins irritants pour la peau et les yeux que les tensioactifs anioniques et cationiques. 

  4. Quant aux tensioactifs non ioniques, ils sont surtout présents en cosmétique et dans l’alimentaire sous la forme de détergents, d’agents mouillants, d’émulsifiants et parfois moussants. Ils contiennent peu de substances toxiques.

👉  Bref, vous l'aurez compris : tous les tensioactifs qui existent ne se valent pas ! Et justement, les tensioactifs présents dans les cosmétiques naturels font partie des moins néfastes. Pour vous donner une idée, vous ne trouverez jamais de tensioactif anionique (utilisé dans les détergents notamment) dans un produit de cosmétique naturel. Et c'est bien normal : la cosmétique naturelle privilégie les tensioactifs doux comme les glutamates ou les glucosides, qui sont obtenus à partir d'ingrédients naturels. Du coup, spoiler alert : ces tensioactifs sont meilleurs pour la peau, car beaucoup plus doux ! En prime, ils ne sont pas nocifs pour la planète.

Là où le bât blesse ? Eh bien, ces produits moussent nettement moins. Est-ce que ça veut dire qu’ils lavent moins bien pour autant ? Négatif, mon cher Watson ! Et on vous explique tout de suite pourquoi 👇


Si la mousse savon n'a pas de pouvoir lavant, pourquoi est-elle pratique ? 🛁

Les savons naturels, qui sont tout aussi efficaces que les savons industriels, contiennent beaucoup moins de mousse. La mousse d’un savon naturel est légère et se forme grâce aux huiles saponifiées (c’est par la saponification des huiles qu’on obtient du savon). Mais alors, à quoi sert donc la mousse savon, si elle ne lave pas ? 

La mousse facilite la répartition du savon, shampoing ou gel douche 

On vous le garantit : la mousse ne permet pas de nettoyer davantage. MAIS elle est bien pratique, surtout dans le cas d’un gel douche, puisqu’elle permet d’étaler le produit sur soi plus facilement… Et donc d’utiliser moins de matière. 

Dans l’esprit, c’est assez écologique - car comme vous le savez, dans le domaine de la consommation raisonnée et responsable, less is more.  

Douche et bain : la mousse emprisonne les impuretés  

La mousse savon, c’est sympa et joli, ça fait des bulles… Et ça permet d’être efficace, puisque ce sont justement les bulles qui permettent d’emprisonner les saletés et facilitent leur évacuation. Une facilité qui fait gagner du temps et de l’eau : comme les impuretés partent plus rapidement, le rinçage se fait plus rapidement → et on utilise moins d’eau du coup ! Autrement dit, la mousse n’est pas dépourvue de tout intérêt.



🔎  Zoom sur… les savons industriels 

Saviez-vous que le savon que l’on retrouve en grande surface n’avait rien d’un véritable savon ? Pour être rentable, la fabrication du savon utilisée par les industriels ne respecte pas la méthode de fabrication originelle - qui serait pratiquée par une savonnerie artisanale par exemple. 

Pour diminuer au maximum leurs coûts de fabrication, certaines grandes marques n’hésitent pas à utiliser des molécules de basse qualité, car moins chères, souvent issues de la pétrochimie. Ô surprise : ces molécules sont souvent controversées... C’est notamment le cas des parabens ou des PEG (polyéthylène-glycol) - qui, en plus d’être néfastes, sont difficilement biodégradables.

À quoi servent ces molécules ? 

À décupler la mousse et donc notre satisfaction, pardi !Car dans notre imaginaire collectif, la mousse rime avec plaisir et propreté. Vous saisissez le cercle vicieux ? C’est pour cette raison que l’on retrouve le Sodium Laureth Sulfate dans la majorité des gels douche, shampoings et savons proposés dans le commerce. Problème : les tensioactifs de ce type ont des effets délétères sur l'environnement et sur la santé.

La mousse rend-elle plus propre, en résumé

Qui n’a jamais apprécié le confort d’un bon bain rempli de bulles 🛀, ou la sensation de fraîcheur apportée par un nettoyant visage moussant ? À bien des égards, la mousse est aujourd’hui un bel instrument marketing. Certaines marques n’hésitent pas à évoquer, pour nous plaire, les senteurs de notre enfance… Le gel douche, une nouvelle madeleine de Proust ? 

Hmmm, mouais. Méfiez-vous plutôt de toutes ces bulles. Comme on vous l'expliquait, si la mousse joue un rôle certain dans les produits cosmétiques, elle n’est en rien responsable de l'action lavante d'un produit. Autrement dit, si un savon naturel mousse moins qu'un savon industriel, il nettoie tout aussi bien. Doux pour la peau, il ne présente aucun risque pour les mains, le visage et corps… et votre santé !

Conclusion : la mousse un petit plus qui permet de laver plus vite et de se débarrasser des impuretés plus facilement… À consommer avec modération toutefois, car, comme le veut le dicton : qui dit mousse à foison, dit tensioactif agressif pour la peau et la planète. Bref, il n'y a pas de quoi se faire mousser, si vous voulez notre avis…

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

L'Émulsion en cosmétique : comment ça marche ?

Liste INCI de tes cosmétiques : comment la décrypter ?

Comprendre la saponification à froid et réaliser un savon surgras maison

Savon ou Gel Douche : lequel choisir selon vos besoins ?


Trois recettes simplissimes de savon mains maison !

Vivez l’aventure Pimpant à nos côtés !

Suivez-nous sur Instagram @pimpant.com
#QUEDUBON

Abonnez-vous à notre newsletter !

10% offerts sur votre 1ère commande !
Découvrez les coulisses, les nouveautés, apprenez-en plus sur la préservation de la planète et de ses habitants.
Inscription validée !
Oups ! Il doit y avoir une erreur dans votre adresse e-mail.