5 gestes à adopter pour se forcer à déconnecter du travail

Remote
Temps de lecture :
6 minutes
24/2/22
Découvrez la vie de l'équipage Juliette en 100% remote. Une vie d'entreprise intégralement en télétravail, depuis la maison ou à l'autre bout du monde.

Comme vous le savez, chez Pimpant, on aime prendre soin des autres — et notamment de nos équipes. Pour nous, le bien-être au travail, ce n’est pas une expression à la mode ou un levier de recrutement… C’est une vraie nécessité ! Et qui dit “bien-être au travail”, dit “déconnexion”. Eh oui : pour être heureux au travail, il faut être heureux tout court. Et pour ça, il est indispensable de bénéficier d’un bon équilibre vie pro vie perso

Cette notion d’équilibre est encore plus précieuse dans un contexte de télétravail prolongé. Par exemple, chez Pimpant, on est en full-remote, tous les jours de l’année. Alors, forcément, la déconnexion, c’est un VRAI sujet pour nous. On a donc décidé de vous partager aujourd'hui nos conseils pour apprendre à préserver votre équilibre vie pro vie perso. Prêt(e) à apprendre à déconnecter du travail (pour de vrai) ?


Qu’est-ce que la déconnexion, au juste ? 

Comme son nom l’indique, la déconnexion, c’est tout simplement le fait de se déconnecter du travail une fois qu’on bascule sur son temps perso. En pratique, la déconnexion revient donc à se détacher de tous les outils numériques liés au travail (ordinateur et mail, téléphone, etc). 

En France, cette notion (simple, en apparence) est un vrai sujet ! En effet, selon une enquête réalisée par l’agence QAPA, 7 Français sur 10 n’arrivent pas à déconnecter du travail pendant leurs congés. C’est assez fou, non ? 

La déconnexion du travail : les multiples bienfaits

On vous l’expliquait déjà dans un article précédent : pour rester épanoui(e) et créatif/ve au travail, trouver un bon équilibre est primordial. 

👉  Plus vous accorderez du temps à vos projets persos, à vos proches, et à tout ce qui vous rend heureux/se de façon générale, plus vous travaillerez dans de bonnes conditions.  Eh oui : il est toujours plus facile de se concentrer ou d’avoir de nouvelles idées quand on dispose d’un corps et d’un esprit reposés ☺️ !

Certaines entreprises (françaises, britanniques…) ont même adopté la semaine de 4 jours — c’est le cas par exemple de Pimpant ou du média Welcome to the Jungle !  À la clé ? Une réduction du stress chez les employés, une hausse de la productivité ET un sentiment de bien-être ! 

👉  Apprendre à déconnecter, c’est la base du self-care. Ça permet de garder du temps pour soi et de placer ses passions/ses proches sur le même pied d’égalité que son travail. Ben oui : y a pas que le travail, dans la vie ! Et puis, de toute façon... Garder un certain équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle permet aussi d’avoir un rapport au travail plus sain !

👉  Si on ne déconnecte pas vraiment de notre travail pendant notre temps libre, on augmente notre charge mentale (soit notre capacité à penser à des tâches touchant aussi bien notre sphère privée que professionnelle). Problème : cette accumulation de choses à faire ou à retenir peut engendrer du stress, un surmenage, un épuisement nerveux… Qui, à terme, peuvent avoir un réel impact sur notre santé mentale... voire mener au burn-out 🤯.

⚠️ En France, près de 2,5 millions de Français sont en situation de burn-out, selon Empreinte Humaine, un cabinet spécialisé dans la prévention de risques psychosociaux. Et ça peut même aller plus loin… un excès de stress et de fatigue peut ensuite engendrer des pépins de santé (et faire peser des risques sur votre système cardio-vasculaire, sur votre système immunitaire, etc).

Le droit à la déconnexion en télétravail, ça vous parle ?

Bon, on ne vous apprend rien : avec l’arrivée du covid, le télétravail forcé a pris tout le monde de court… Résultat : la législation est encore floue au sujet du travail à distance, et évolue sans cesse. Dans un article précédent, on vous résumait d’ailleurs les implications juridiques du télétravail pour les salariés.

Concrètement, il appartient à l’employeur d’encadrer ses salariés et de surveiller leur utilisation des outils numériques pendant leur temps libre ! 


💡 Pour faciliter l’accès à l’information, le ministère du Travail a lancé en 2020 le Code du travail numérique. C’est un site public qui permet ​​d’apporter des réponses personnalisées sur le droit de travail aux internautes. N’hésitez pas à utiliser la barre de recherche de ce site pour obtenir des réponses précises aux questions que vous vous posez ! 

Qu’est-ce que le droit à la déconnexion ? 

Bon alors, on fait comment pour préserver son équilibre tout en restant efficace en remote, nous direz-vous ? Souvent, pour y arriver, il faut surtout faire preuve de bon sens. Prenons par exemple le concept du “droit à la déconnexion”. C’est un principe de base, mais essentiel, évoqué par l’article L2242-17 du Code du travail. Il désigne une idée simple : un salarié a tout à fait le droit de ne pas être joignable en dehors de ses heures de boulot. Bien entendu, ce droit à la déconnexion est aussi bien valable en télétravail qu’en présentiel.

Comment faire, en pratique, pour respecter le droit à la déconnexion ?

👉  Chez Pimpant, on essaye au maximum d’imposer des limites horaires à nos collaborateurs. On les encourage par exemple à désactiver leurs notifications sur Slack en dehors de leurs heures de travail, on demande aux managers de montrer l’exemple en évitant les communications tardives, les prises de contact pendant les jours de congés, le week-end…  

💡  Cocoricoooo : la France est le premier pays à avoir intégré le droit à la déconnexion dans son Code du travail. Merci à la loi Travail du 21 juillet 2016 (aussi appelée loi El Khomri) ! 

 

Quels sont les gestes à adopter pour se forcer à déconnecter du travail ? 

Parlons peu, parlons bien : quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour concilier vie personnelle et vie professionnelle ?

6 conseils pour déconnecter

Désactivez toutes vos notifications liées au travail

Premier bon réflexe à adopter pour se couper entièrement de son travail le soir et les week-ends : désactiver toutes les notifications à partir d’une certaine heure ! Eh oui, on vous en parlait plus haut, et vous devez sûrement vous dire “qu’importe si je reçois des notifications, tant que je ne réponds pas ?

Eh bien, c’est simple ! Le simple fait de savoir que vous avez reçu une notification liée au travail peut vous polluer l’esprit, vous refaire penser au travail, voire susciter une inquiétude, du stress… Alors pour éviter les pensées parasites et alléger votre charge mentale, c’est simple : coupez tout !

Fixez-vous des limites 

De la même façon qu’on vous conseillait, dans un article précédent, d'apprendre à définir une to-do list réaliste, n’hésitez pas à vous fixer des limites de connexion — et tenez-vous-y !!! "Avant l’heure, c’est pas l’heure, après l’heure, c’est plus l’heure", comme on dit.  

De l’importance de l’introspection

Clôturez chacune de vos journées par un mini-bilan : c’est l’occasion de faire le point sur ce que vous avez aimé, ce qui vous a contrarié(e), vos éventuels points bloquants… De cette manière, vous pourrez passer à autre chose plus facilement et oublier votre travail et ses tracas une fois la journée terminée. Vous pouvez également choisir ce moment pour établir votre to-do du jour suivant — pour tirer vraiment un trait sur votre journée ! 

Terminez chaque journée par une petite balade 

Si vous travaillez souvent depuis chez vous, vous l'avez sans doute remarqué : il n’est certainement pas évident de déconnecter du travail quand notre bureau est aussi notre salon !

Le bon réflexe à adopter : il consiste à sortir prendre l’air dès que la journée de travail est terminée ! En plus de vous changer les idées, cette démarche vous permettra de vous couper de votre dynamique de travail et de passer en mode #repos.

Trouvez-vous de nouvelles passions !

Vous sentez que votre quotidien tourne autour de votre travail ? Trouvez-vous de nouveaux centres d’intérêt ! Il y a sans doute une langue que vous rêvez d’apprendre, un instrument de musique que vous aimeriez maîtriser, un sport que vous n'avez pas pratiqué depuis longtemps… Il existe tant de moyens de s’accomplir en dehors du travail !

Assumez votre droit à la déconnexion

Retenez cette règle simple : passé 18 h, rien n’est grave (sauf les vraies urgences qui pourraient compromettre votre équipe ou votre entreprise). Autrement dit, ne vous sentez pas obligé(e) de répondre instantanément aux mails que vous recevez en fin de journée. 

Selon la même logique, pour respecter la vie perso de vos collègues, pensez à programmer l’envoi de vos mails quand vous les rédigez le soir ou le week-end. Un mail n’est pas forcément intrusif, mais quand même : envoyer des mails pendant les heures de boulot, c’est une forme de respect.

Ce réflexe est d’autant plus important si vous managez des équipes - en tant que manager, vous devez faire preuve d’exemplarité

Ed se balade en forêt dans sa fin de journée



Déconnexion du travail : comment apprendre à décrocher, en résumé

Si on devait résumer l'article, il tiendrait en cette maxime inaltérable : pour être heureux et efficace au travail, il est primordial de séparer les sphères personnelles des sphères professionnelles... mais surtout de se ménager ! À trop faire d’excès de zèle, on finit par se brûler des ailes. À méditer.

Ces articles pourraient aussi vous plaire


Télétravail et enfants : comment trouver l'équilibre ?

Journée type télétravail : les routines de l'équipage Pimpant

[Télétravail] 9 règles pour un bon équilibre vie pro vie perso

9 tips pour créer une To Do List hyper efficace (et productive)

Angoissés à l’idée de retourner au travail ? Nos conseils pour un retour serein

Vivez l’aventure Pimpant à nos côtés !

Suivez-nous sur Instagram @pimpant.com
#QUEDUBON

Abonnez-vous à notre newsletter !

10% offerts sur votre 1ère commande !
Découvrez les coulisses, les nouveautés, apprenez-en plus sur la préservation de la planète et de ses habitants.
Inscription validée !
Oups ! Il doit y avoir une erreur dans votre adresse e-mail.